Holdigaz

Les Tarifs

Les tarifs tiennent compte du taux de la taxe CO2 (augmentée par les autorités fédérales au 1er janvier 2016), ainsi que de la TVA de 8%.

La structure tarifaire intègre une part dépendante de l'énergie consommée, ainsi qu’un paramètre prenant en compte le dimensionnement de l'installation.  

Les coûts effectifs de la sollicitation du réseau en fonction du type d'application, de la puissance nominale des appareils et de la consommation de gaz naturel reflètent au plus près le profil de consommation de chaque utilisateur.



En douze mois, la clientèle des sociétés gazières du groupe Holdigaz a bénéficié d'une baisse successive du prix de la composante « énergie » du gaz naturel : de 10% au 1er avril 2015, de 7,5 % au 1er octobre 2015 et de 5% au 1er avril 2016.


Tarifs CICG / SGPR 2016

Tarifs Cosvegaz 2016



FAQ

  • Pourquoi nous facturez-vous la puissance alors que ma chaudière est éteinte?

    Notre position de distributeur nous oblige à vous fournir cette énergie au moment où vous souhaitez l’utiliser et, notre responsabilité est bien de pouvoir assurer cette prestation. C’est cette permanente réservation d’un usage potentiel que couvre une partie des taxes, l’autre partie servant à la couverture des frais administratifs. D'ailleurs, nous payons également cette puissance réservée tout au long de l'année à nos fournisseurs.

    Les frais de puissance sont répartis actuellement sur 12 mois; s’ils l’étaient sur la période de fonctionnement de la chaudière, p.ex. 6 mois, ils seraient 2 fois plus élevés.

    Ce nouveau système tarifaire permet une baisse effective de votre facture par rapport à l'ancien système de facturation si la «PUISSANCE INSTALLEE» de l’installation n’est pas surdimensionnée par rapport à vos besoins.

  • Et les taxes d'abonnement?

    Ce prélèvement nous permet de couvrir des charges telles que:

    • • les frais liés à la gestion de votre compte,
    • • la location et l’entretien de nos appareils de relevé installés sur le site de consommation.
  • Pourquoi mes acomptes sont déduits hors TVA alors que je les règle avec la TVA?

    Lors de l’établissement du décompte annuel, chaque facture présente:

    • • la consommation effective multipliée par le prix du kWh hors TVA ;
    • • les taxes (abonnement, puissance, CO2) hors TVA
    • • les acomptes facturés hors TVA sont déduits
    • • la TVA est ensuite calculée sur le solde encore dû.

    Du point de vue de la TVA, celle-ci a été payée sur les acomptes, puis sur le solde de la facture, donc entièrement facturée conformément aux directives en la matière. Les acomptes périodiques étant considérés par l’administration fédérale comme des factures, ils doivent être frappés de la TVA.

  • Mon compteur tourne trop vite…

    Un compteur est un élément de comptage mécanique susceptible de se bloquer momentanément, voire totalement, sans affecter notablement le passage du gaz, mais en tout état de cause il ne peut tourner plus vite que le gaz qui entraîne le mécanisme de comptage, tout dysfonctionnement ne peut se produire cas échéant qu’au bénéfice de l’usager et non à son détriment.

  • Pourquoi nous facturez-vous des kWh et non des m3?

    Tout compteur mesure des m3 qui sont ensuite convertis en kWh pour la facturation. Le coefficient de conversion indique le nombre de kWh contenus dans un m3 de gaz. Il varie légèrement en fonction de la qualité du gaz distribué et de l'altitude de votre habitation. Selon les lois sur la physique des gaz, plus on monte en altitude, moins il y a d’énergie, donc de kWh, dans un volume donné. Il faut donc tenir compte de ce fait pour fixer le coefficient de conversion. De manière générale, toute énergie est facturée en kWh.

  • Pourquoi vos décomptes de charges se font au 30 juin?

    REGLES ET USAGES LOCATIFS DU CANTON DE VAUD
    Art. 31 - Chauffage et eau chaude

    • a) S'il existe une installation de chauffage général, le bailleur établit un compte annuel de chauffage et eau chaude, séparé des comptes d'exploitation de l'immeuble, pour autant que le système du forfait ne soit pas appliqué. Ce compte couvre la période allant du 1er juillet au 30 juin de l'année suivante, à moins que le bail n'en dispose autrement.

    • Donc la loi permet de fixer les périodes de chauffage du 1er avril au 31 mars de l'année suivante et n'impose pas la période du 1er juillet au 30 juin de l'année suivante.

    • Pour le calcul des charges de chauffage, cela ne change pas grand-chose avec la nouvelle périodicité qui comprendra 4 acomptes, suivi du décompte annuel, puis du 1er acompte de la période suivante. Dans la mesure où les consommations sont à peu près constantes dans le temps, les charges ne doivent pas varier. Ce n’est qu’une question de comptabilisation.

  • Comment s'effectue votre facturation?

    Notre système de facturation s'effectue sous forme de 5 acomptes bimestriels égaux et d'un décompte annuel qui vous permet de répartir vos charges de chauffage sur l’année et ainsi de ne plus avoir à verser des montants élevés en période de chauffage. Ce n’est nullement une obligation mais un service que nous proposons à nos clients. Cette façon de faire permet également de rationaliser et d’optimiser notre organisation et donc de minimiser les frais administratifs, notamment de personnel affecté au relevé des compteurs.

  • Et la facturation mensuelle?

    En ce qui concerne la facturation mensuelle, elle demande une logistique plus conséquente et donc un coût de fonctionnement plus important. Actuellement, nous étudions la possibilité de facturer ce service.